Afin de sensibiliser élus et professionnels, la chambre de métiers et de l’artisanat du Tarn, la chambre du commerce et d’industrie, MidiPyrénées Bois et le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), ont organisé la visite d’un bâtiment public en bois, celui du groupe scolaire La Clavelle Vendôme.

GuyPierre Blanc de l’Atelier du Bois, Sylvie Desmond, architecte, les représentantes du CAUE, de la CMA et Clothilde Cunienq, directrice adjointe des services techniques de la mairie de Gaillac, à l’entrée du groupe scolaire La Clavelle Vendôme Photo AMB ToulÉco.

GuyPierre Blanc de l’Atelier du Bois, Sylvie Desmond, architecte, les représentantes du CAUE, de la CMA et Clothilde Cunienq, directrice adjointe des services techniques de la mairie de Gaillac, à l’entrée du groupe scolaire La Clavelle Vendôme
Photo AMB ToulÉco.

Aujourd’hui complètement terminé, le chantier de rénovation et d’extension de la plus grande école primaire du Tarn (430 élèves) a ainsi permis aux techniciens de la CMA, CCI, CAUE et MP Bois, de présenter les outils à disposition des maîtres d’ouvrage et des prescripteurs pour l’utilisation du bois local, dans la construction de bâtiments soumis aux marchés publics.
Entièrement rhabillé en bois, ce bâti de quelque 3000m² est, en effet, un modèle du genre. Un enjeu urbain, architectural, de développement durable, qui mérite un coup de projecteur.
Après la fusion des deux écoles Clavelle et Vendôme en 2011, actée par l’Education nationale, la ville de Gaillac a lancé un concours pour la rénovation totale intérieure et extérieure du site réuni en un seul élément, aujourd’hui.
Coût total de l’opération : 3,4 millions d’euros d’investissement, cofinancé par la Région, le Conseil départemental, l’Etat.
« Ces deux bâtiments des années 60 et 70, en maçonnerie traditionnelle, n’en font plus qu’un, grâce à un habillage bois, fonctionnant comme un manteau très chaud », explique Sylvie Desmond, l’architecte, maître d’oeuvre, de LislesurTarn, retenue sur concours par la mairie sur quatre équipes candidates.
GuyPierre Blanc, cogérant de l’Atelier du Bois à Puygouzon a, quant à lui, répondu aux critères de l’appel d’offres (450.000 euros) pour changer toutes les fenêtres et portes extérieures.
Son équipe a terminé le chantier cet été. « Techniquement, c’est un réel plaisir de mettre notre savoirfaire dans cette réalisation aux enjeux techniques difficiles en raison des grandes surfaces vitrées. Nous sommes d’autant plus ravis que les essais à la filtrométrie pour la vérification d’étanchéité ont confirmé sa performance, supérieure à celle d’une villa de 100m² », se félicite cet ardent défenseur du bois local, qui a obtenu le prix de l’écoconception sur ses fenêtres bois en Douglas, en 2013.
Une occasion pour cet adhérent de MidiPyrénées Bois, référent à la CCI de rappeler que : « La filière bois de MidiPyrénées mise sur l’intégration du bois dans la commande publique. Notre forêt est à maturité. Avec 172.000 hectares de bois dans le Tarn, elle représente 17% de celle de la région qui elle même représente 30% du territoire. L’utilisation des bois locaux ou français, issus d’une gestion durable, permet de développer l’activité de toute une chaîne d’entreprises, de la sylviculture à la mise en oeuvre. Son usage en circuit court améliore donc le bilan environnemental d’un projet de construction ».

Article publié le jeudi 12 novembre 2015 par Anne-Marie BOURGUIGNON dans TOULECO-TARN